Les formateurs indépendants à l’épreuve de la crise

Paroles d'acteurs

Les formateurs indépendants à l’épreuve de la crise

L'ensemble des acteurs de la formation ont subi un coup d'arrêt brutal avec le début de la crise sanitaire. Chaque organisme a du rapidement choisir entre la poursuite de ses activités et la fermeture face aux trop nombreuses incertitudes.

Les formateurs indépendants ont été confrontés au même dilemme, avec une différence majeure, l'absence de filet de sécurité dont peuvent disposer les organismes d'une certaine taille.

En raison de la nature de leurs activités et de leurs publics, Joelle Tobelem, (Société Nota bene à Poitiers) et Sophie Nonnenmacher (SH Formation et conseil à Limoges), formatrices indépendantes, ont vécu des situations différentes.
Elles témoignent des difficultés auxquelles elles ont été confrontées et, quand cela s'est avéré possible, des solutions qu'elles ont mises en place pour assurer une partie de leurs actions ou simplement conserver un lien avec leurs publics et clients.

Consulter l’article réalisé par Cap Métiers dans sa série consacrée aux prestataires de Nouvelle-Aquitaine face au Covid-19.

Vous pouvez toujours apporter votre contribution en sollicitant l'équipe Rédaction de Cap Métiers.

Ajouter un commentaire sur le site