Des contrats de professionnalisation en baisse

Emploi et insertion professionnelle

Des contrats de professionnalisation en baisse

En décembre 2019, 24 200 contrats de professionnalisation ont été enregistrés en France, en baisse de 11,6 % par rapport à décembre 2018, en raison notamment d’une forte diminution du nombre de contrats pour les jeunes (-9,7 %).
En 2018, le cumul des nouveaux contrats avait augmenté de 12,5 %, la hausse ayant été sensiblement plus marquée pour les contrats adultes (+20,3 %) que les contrats jeunes (+9,9 %).
Le nombre de nouveaux contrats s'était élevé à 235 400, son plus haut niveau depuis la création du dispositif en 2004.

Consulter les chiffres de la DARES 

En Nouvelle-Aquitainela dernière étude de l’OREF de Cap Métiers indiquent qu’en 2018 le nombre de contrats de professionnalisation signés était en hausse.
Certaines zones d’emploi présentaient quelques spécificités quant à la nature du secteur employeur : surreprésentation du secteur agricole dans les zones d’emploi de Pauillac et Libourne ; de l’industrie dans celle d’Oloron-Sainte-Marie et de la Construction dans la zone de Sarlat-la-Canéda.
Près de sept contrats de professionnalisation sur dix préparaient à un niveau de qualification dans le supérieur. 

Ajouter un commentaire sur le site