Plus de 7 500 spécialistes de l’IA & Data Science recherchés pour la période 2019-2023

Compétences et besoins de l'économie

Plus de 7 500 spécialistes de l’IA & Data Science recherchés pour la période 2019-2023

L'Observatoire du Fafiec a publié une étude afin de soutenir les travaux de la branche professionnelle du numérique, de l’ingénierie, du conseil, des études et de l’évènement en anticipant l’ensemble des ressources nécessaires (emploi, compétences, formations) au développement de l’intelligence artificielle (IA) des professionnels du secteur.

Elle a cherché à : 

  • Faire un état des lieux le plus exhaustif possible de l’offre de formation initiale et professionnelle en matière d’IA pour permettre au tissu de formation, aux étudiants et futurs professionnels d’intégrer les changements générés par l’IA. 
  • Mettre en perspective besoins et offres de formation en identifiant des pistes d’actions RH pour les acteurs de la branche.
20 propositions d’actions ont été identifiées pour permettre à la branche professionnelle de poursuivre le développement en fonction des zones d’écarts et d’opportunités relevées dans le cadre de l’étude.

Un focus sur 10 métiers ont été étudiés : 6 métiers spécialistes de l’IA et de la Data Science (Data Scientist, Data Engineer, Data Analyst, Data Miner, Ingénieur Machine Learning, Développeur IA) et 4 métiers « non spécialistes » mais impactés par l’IA (Directeur Business Unit, Consultant en Management, Consultant en recrutement, Chef de produit/services).

L’étude fait ressortir une forte difficulté à stabiliser une description actuelle et prospective des métiers de spécialistes de l’IA, et par conséquent des métiers de non-spécialistes qu’ils impacteront.
La branche pourrait rechercher environ 7 500 spécialistes supplémentaires de l’IA & Data Science sur la période 2019-2023.
Cette période de croissance des effectifs spécialistes de l’IA pourrait avoir, dans un deuxième temps, un impact sur la demande de compétences d’autres métiers.

Sur un échantillon de 4 métiers non-spécialistes retenus pour cette étude (Consultant en management, en Recrutement, Chef de produit et Directeur de business unit), la modification des contenus métiers, des organisations et des besoins en emplois irait jusqu’à contracter les besoins en recrutement de la branche d’environ 12000 personnes sur la période 2023-2025.

La transformation de la branche par l’IA s’envisage donc de manière systémique : 
  • besoin d’attractivité en matière de recrutement, pour des métiers qui accusent encore un déficit sur ce point (davantage pour l’IA que la Data Science et notamment auprès des femmes) 
  • besoin de fidélisation de profils expérimentés capables de maîtriser un domaine d’applications et d’accompagner des transformations organisationnelles, voire culturelles d’entreprises 
  • besoin d’accompagnement de mobilités pour les professionnels en poste qui feront évoluer leur parcours professionnel dans ce nouveau paysage...
Lire le rapport et l'infographie

Ajouter un commentaire sur le site