Contrat Régional de Filière : métiers du BTP et du négoce de matériaux de construction

Compétences et besoins de l'économie

Contrat Régional de Filière : métiers du BTP et du négoce de matériaux de construction

ARCHIVE

Cette actualité est archivée depuis le 21/08/2015, elle peut néanmoins rester valide.

L’Etat, la Région, les autorités académiques (DRAAF et Rectorat) et les organisations professionnelles patronales, ont signé en juin 2019 un contrat régional de filière (CRF) pour les métiers du bâtiment, des travaux publics et du négoce de matériaux de construction en Nouvelle-Aquitaine.

Les CRF visent à accompagner le développement des filières économiques stratégiques de la Nouvelle Aquitaine dans leurs aspects Orientation-Formation-Emploi. Les enjeux portés par les CRF sont l’attractivité des métiers, la complémentarité des voies/offres de formation et l’accès à l’emploi.

Le CRF BTP a pour objet de :

  • définir les modalités de collaboration pour permettre une orientation et une amélioration des formations, en relation avec les besoins en matière d'emploi, de compétences et de qualifications de la filière ;
  • contribuer au développement de l'emploi qualifié en Nouvelle-Aquitaine et à la dynamique économique des territoires ;
  • accompagner les entreprises face aux évolutions techniques, technologiques, sociales et environnementales, d’accélérer la transition numérique des secteurs et de développer la technologie et les usages des matériaux bio-sourcés ou alternatifs et /ou communicants…
Parmi les résultats attendus de ce CRF :
  • Agrégation d’outils de connaissance de la relation emploi formation dans la filière régionale ;
  • Analyse des nouvelles compétences induites par les modifications des réglementations, les exigences environnementales ou des nouvelles technologies ;
  • Repérage des besoins de recrutement au regard des contextes locaux, de l’évolution de la pyramide des âges et de l’évolution des métiers et des qualifications ;
  • Informations actualisées sur les réalités des métiers, des emplois et des formations qui y conduisent, auprès de tous les publics et des prescripteurs ;
  • Evolution de l’offre de formation et des trajectoires professionnelles pour les métiers en tension en cohérence avec les besoins du terrain ;
  • Actualisation des contenus sur les métiers (environnement, innovation, applications numériques…) et modalités d’apprentissage (e-learning, FEST…) ;
  • Développement des relations écoles-entreprises, notamment avec l’appui des conseillers entreprises pour l'école, des Comités Locaux Ecole Entreprises et à travers les PFMP (périodes de formation en milieu professionnel). Informations des Conseillers Entreprises des prescripteurs (Pôle Emploi, missions locales…) sur la réalité des métiers mais également au sein des différents réseaux (éducation nationale, réseaux consulaires, comité de bassin d’emploi…) pour répondre aux besoins et aux difficultés de recrutement ;
  • Recours à la MRS pour identifier et valoriser les habilités ;
  • Mobilisation et adaptation des dispositifs réactifs aux besoins de l'économie, comme la PMSMP, la POE, l’AFPR ou encore le PRF notamment dans le cadre du pacte ;
  • Amélioration de la compétitivité et de la performance des entreprises par le développement des compétences et la sécurisation des parcours des salariés (GPEC, formation, FEST…) pour faire face aux difficultés de recrutement ;
  • Augmentation du nombre de Projets de Transition Professionnelle (CPF PTP)….
Consulter l’intégralité du contrat

A NOTER : Dans le cadre de ces contrats régionaux de filière, l'OREF de Cap Métiers présente un portrait statistique des métiers du BTP.