Besoins en compétences et en formations dans l'Horlogerie-bijouterie

Compétences et besoins de l'économie

Besoins en compétences et en formations dans l'Horlogerie-bijouterie

Les entreprises de la branche du commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie connaissent des mutations qui perturbent l’activité de 57% des entreprises de moins de 50 salariés. Le Forco publie une synthèse sur les besoins en compétences des entreprises du secteur ainsi que sur les freins et les leviers aux recours à la formation.

81% des entreprises ont eu recours à la formation ces dernières années, toutes modalités confondues et 45% ont eu recours à la formation interne ces 5 dernières années.

61% des entreprises interrogées identifient des besoins en compétences/savoir-faire à développer : les techniques de vente, le digital, les techniques produits, et la connaissance produits.

35% des entreprises ont exprimé des attentes vis-à-vis de l’offre de formation notamment sur les formations courtes (une journée) qui sont plébiscitées par un tiers d’entre elles.

Trois profils d’entreprises ont été identifiés, avec des besoins en compétences et des attentes bien différenciés :

  • Les entreprises pour qui la formation est importante, qui ressentent peu de difficultés qui concernent une majorité d’entreprises de 10 salariés ou plus, et sur les aspects métiers, intérêt très marqué pour des formations «fractionnées».
  • Les entreprises qui ressentent des difficultés dans leur activité et pour qui la formation occupe une place importante. Souvent des TPE qui forment leurs salariés en interne et souhaitent développer des compétences complémentaires (notamment en vente, digital, transversales), très ouvertes aux propositions de formations.
  • Les entreprises pour qui la formation n’est pas usuelle et déclarent des difficultés dans leur activité : elles ne ressentent pas de besoins en formation.
Lire la synthèse

Ajouter un commentaire sur le site