Emploi des seniors : des situations contrastées selon les régions

Emploi et insertion professionnelle

Emploi des seniors : des situations contrastées selon les régions

En 2017, en France métropolitaine, 61 % des 50-64 ans étaient en emploi (60,6 % en Nouvelle-Aquitaine). Ce taux était minimal dans les Hauts-de-France (56 %) et culminait à 69 % en Île-de-France, selon un Focus publié, en février 2019, par l'Insee.

Le taux d’emploi des seniors hommes était quasiment identique dans toutes les régions. Ce n’était pas le cas pour les femmes de 50 à 64 ans : 52 % de celles résidant dans les Hauts-de-France étaient en emploi, contre 67 % de celles domiciliées en Île-de-France. Ce taux était de 58,6 % en Nouvelle-Aquitaine (contre 62,8 % pour les hommes).

Toutefois, la situation était contrastée selon les classes d’âges : entre 50 et 59 ans, le taux d’emploi était le plus élevé pour les hommes. En revanche, pour les 60-64 ans, dans presque toutes les régions, le taux d’emploi était plus important pour les femmes. Les femmes cherchent à allonger leur durée d’activité avant de faire valoir leurs droits à la retraite pour compenser des interruptions de carrières ou des emplois moins rémunérateurs.

En Île-de-France, le taux d’emploi des seniors est élevé, car les cadres y sont surreprésentés et y restent en emploi plus longtemps que les autres catégories socioprofessionnelles.

Dans les régions de l’Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire), les taux d’emploi sont supérieurs à la moyenne de province bien que ces régions attirent de nombreux seniors à l’âge de la retraite.

Excepté en Centre-Val de Loire, le taux de chômage des 50-64 ans y est inférieur à la moyenne de province. En Nouvelle-Aquitaine ce taux frôle les 6 %. Le taux d’activité des seniors en Nouvelle-Aquitaine est de 64 %.

Consulter Insee Focus 

A lire pour aller plus loin :

Ajouter un commentaire sur le site