L'expérimentation régionale pour une orientation choisie

Les plus marquantes

L'expérimentation régionale pour une orientation choisie

Après une large concertation avec les différents acteurs de l’orientation, une expérimentation sera menée en Nouvelle-Aquitaine dès 2019, pour proposer de nouveaux outils d'aide à l'orientation aux jeunes, aux familles et aux établissements d’enseignement.

Cette expérimentation s’inscrit dans le cadre de la loi Avenir professionnel qui confie aux Régions l’organisation des actions d'information sur les métiers et les formations.

Elle s’appuie également sur la réforme du lycée et de l’orientation scolaire : les élèves des classes de seconde vont bénéficier dès cette année de 54 heures d’accompagnement de leur projet d’orientation pour leur permettre de s’engager dans une démarche exploratoire du monde professionnel et des domaines de formation.

La mise en phase opérationnelle est prévue dans les semaines à venir afin que chaque établissement d’enseignement, dans le cadre de son autonomie et de son projet, puisse mettre en oeuvre cet accompagnement renforcé.
Pour cela, les services de la Région, des rectorats et de la DRAAF proposent :

  • un cadre de référence bâti sur 3 axes : découvrir le monde professionnel et s’y repérer, connaître les formations du lycée à l’enseignement supérieur et leurs débouchés, élaborer son projet d’orientation ;
  • une offre de services en direction des établissements mobilisant les ressources, notamment numériques, les moyens humains et des outils adaptés aux besoins spécifiques des jeunes et de territoires ;
  • un temps de formation dédié aux équipes de direction, aux professeurs principaux et aux psychologues de l’éducation nationale.
Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine mobilisera, adaptera et enrichira son offre de services : programme de professionnalisation, supports de valorisation des métiers, partenariats avec les entreprises...

Les directeurs de CIO assureront la coordination et l'animation de l'ensemble des ressources locales sur les territoires géographiques identifiés.

Les assises de l'orientation organisées le 25 janvier 2019 à Limoges ont permis de poursuivre les échanges et de présenter l'expérimentation proposée, en présence du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse.
Des temps de concertation seront organisés dans chaque académie pour entendre et recueillir les besoins et confronter les modalités d’organisation nécessaires.

Voir les fiches actions présentées le 25 janvier 2019 

Ajouter un commentaire sur le site

Commentaires

Signaler un abus
  • Fredblai

    Bonjour, il me semble qu'on devrait s'inspirer de ce qui se fait au Québec notamment. Pour bien choisir son orientation, il faut déjà bien se connaître, forces, faiblesses, intérêts, environnements privilégiés.... quand on est motivé et qu'on sait où on veut aller, on trouve les moyens d'y arriver.