Recrutement des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse

Orientation et parcours

Recrutement des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse

Les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse conduisent des mesures d'investigation, des évaluations, des actions éducatives et d'insertion auprès des mineurs délinquants ou en danger et des jeunes majeurs faisant l'objet d'une décision judiciaire. Ils contribuent à l'élaboration du projet individuel du mineur et à la mise en oeuvre des décisions de justice et peuvent conduire toutes autres actions concourant à l'insertion scolaire et professionnelle (plus d'infos).

Ils sont recrutés sur concours externe sur épreuves ou sur titres, sur concours interne, ou sur concours pour les candidats justifiant d'au moins 5 ans d'activités professionnelles, électives ou bénévoles.
La liste des titres ou diplômes dont il faut être titulaire pour se présenter au concours externe sur épreuves a été redéfinie :

  • Titre ou diplôme de niveau 6 enregistré au RNCP ou une qualification reconnue équivalente
  • Licence professionnelle au RNCP dans les domaines et mentions suivantes :
    - activités juridiques : métiers du droit public ou droit social ;
    - intervention sociale : accompagnement de publics spécifiques, insertion et réinsertion sociale et professionnelle, développement social et médiation par le sport, accompagnement social ;
    - métiers de la médiation par des approches artistiques et culturelles
  • Diplômes d'Etat d'assistant de service social, d'éducateur spécialisé, d'éducateur de jeunes enfants, d'éducateur technique spécialisé ou de conseiller en économie sociale familiale, délivrés à compter du 1er janvier 2021 ;
  • Diplôme d'Etat de médiateur familial, Brevet d'Etat d'éducateur sportif (BEES) de 2e degré ou Diplôme d'Etat supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (DESJEPS).
Peuvent également se présenter les candidats ayant obtenu la reconnaissance d'une expérience professionnelle de 2 ou 3 ans (voir conditions).
Arrêté du 10 février 2020

Ajouter un commentaire sur le site