Des solutions pour faciliter l’accès des salariés du BTP à la VAE

Formation tout au long de la vie

Des solutions pour faciliter l’accès des salariés du BTP à la VAE

L’OPCO Constructys, s’interrogeant sur les leviers à soulever pour favoriser le développement de la VAE, a confié au Céreq une étude portant sur l’analyse de l’accès et de l’accompagnement des salariés du BTP vers la VAE.
Cette étude, publiée en février 2020, formule des recommandations en incitant les entreprises et les OPCO à se saisir de la VAE comme d'un outil RH. Les évolutions législatives récentes, conjuguées à la généralisation des blocs de compétences pourraient ouvrir de nouvelles possibilités de développement.

L'étude montre une faible valorisation des diplômes dans les métiers du BTP, où l’expérience est le premier critère de recrutement. Elle souligne un rapport difficile à la formation des candidats peu ou pas diplômés et les difficultés de rédiger un dossier écrit : ainsi en 2017, moins de 700 salariés du BTP ont obtenu une certification via la VAE.
La grande majorité des entreprises et des acteurs du secteur soulignent leur méconnaissance de la VAE.

Selon le Céreq, l'arrivée de salariés plus diplômés et moins réfractaires à la formation, conjuguée à la nécessité pour les entreprises de fidéliser leurs salariés peuvent constituer des leviers de recours à la VAE.
Ainsi des entreprises ont utilisé la VAE comme un outil de gestion des compétences. Leur démarche est liée à des objectifs de fidélisation et de professionnalisation qui se traduisent par la valorisation ou la montée en compétences des salariés.

Dans les grandes entreprises, le recours à la VAE pourrait être associé à d’autres outils RH comme la formation professionnelle, puisque le candidat peut désormais suivre des actions de formation en cours de démarche lui permettant de viser une validation totale de la certification (VAE hybride).

Et le Céreq cite l’exemple de l’usage de la modélisation des données du bâtiment (BIM ou Building information model) dans les chantiers de construction qui incite les salariés et les employeurs à développer cette compétence. Les formations qui intègrent cet outil ont donc vu arriver des salariés en démarche de VAE pour faire reconnaître leurs expériences, y compris en validation partielle et hybride.

Consulter les études du Céreq :

Ajouter un commentaire sur le site