Le gouvernement veut relancer l'apprentissage dans la fonction publique de l'Etat

Formation tout au long de la vie

Le gouvernement veut relancer l'apprentissage dans la fonction publique de l'Etat

Si le nombre d'apprentis accueillis dans la fonction publique d'Etat s'est considérablement accru depuis 2014 (8 300 apprentis accueillis en 2018), le nombre d'apprentis a diminué l'an passé. Le Gouvernement veut relancer la dynamique des recrutements pour atteindre au moins 10 000 apprentis dans les ministères et leurs établissements publics sur la période 2019-2020.

L'employeur public doit prendre en charge les coûts de la formation de ses apprentis dans les CFA qui les accueillent (sauf s'il est redevable de la taxe d'apprentissage).
Il conserve la possibilité de négocier le montant de la prise en charge si le coût de formation indiqué par le CFA est supérieur aux capacités de financement de l'administration ou si des conditions particulières de scolarité la conduisent à engager des coûts supplémentaires.

Par ailleurs, les administrations devront proposer systématiquement à tous les apprentis de suivre des modules de préparation aux concours pour faciliter leur accès à l'emploi titulaire. Une concertation en cours sur l'adaptation des modes de recrutement par concours pourra permettre de mieux prendre en compte l'expérience acquise dans le cadre d'un apprentissage public.

Les apprentis peuvent également être recrutés par voie de contrat. De nouvelles possibilités sont prévues dans la loi de transformation de la fonction publique, notamment celle de recruter par contrat sur les emplois permanents de toutes catégories.
Circulaire n°6097 du 8 juillet 2019

Ajouter un commentaire sur le site