Les artisans du BTP de plus en plus intéressés par les formations en ligne

Compétences et besoins de l'économie

Les artisans du BTP de plus en plus intéressés par les formations en ligne

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), la Chambre nationale de l'artisanat, des travaux publics et paysagistes (CNATP), l’Institut de recherche et d’innovation sur la santé et la sécurité au travail (IRIS-ST) et l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) ont révélé, en avril 2019, les résultats d’une enquête consacrée à l’utilisation des outils numériques et des matériels et équipements innovants dans les entreprises artisanales du BTP.

Globalement les chefs d’entreprise artisanale sont utilisateurs ou montrent un intérêt pour les nouvelles technologies et outils numériques. Ils souhaitent intégrer les bonnes pratiques d’usage des outils numériques dans l’animation de leur démarche de prévention.
D'après l’enquête, s’ils déclarent être de plus en plus intéressés par les formations en ligne, un nombre non négligeable d’entre eux reste attaché aux formations en présentiel et leur accordent beaucoup d’importance parce qu’elles permettent d’échanger avec d’autres stagiaires et le formateur.
De fait, les chefs d’entreprise artisanale sont peu nombreux à avoir suivi ou fait suivre une formation en ligne.

Ceci peut également s’expliquer par une offre de formation en ligne encore peu déployée. L'enquête mentionne qu’il faut inciter les organismes de formation à développer les formations en ligne et poursuivre l’information et la sensibilisation des entreprises sur l’intérêt de ces nouvelles pratiques.

Plus l’entreprise compte de salariés, plus le chef d’entreprise a tendance à suivre ou faire suivre à ses salariés des formations en ligne (19 % des entreprises de 10 à 19 salariés contre 5 % des entreprises de 1 à 5 salariés).

Les thématiques privilégiées par les 44 % d’entreprises artisanales qui souhaitent suivre des formations en ligne sont :

  • 65 % : la santé et la sécurité au travail (gestion de la sécurité ; travail en hauteur ; risque routier ; produits dangereux ; électricité ; conduite d’engins)
  • 58% : la technique métier (technique de pose et/ou de réalisation…)
  • 49 % : la gestion de l’entreprise (bureautique, juridique, administratif..)
L’étude dévoile également une appétence des artisans pour les formations utilisant la réalité virtuelle et augmentée. 31% d’entre eux estiment que l’utilisation de ces nouvelles techniques serait un plus pour suivre des formations en santé et sécurité au travail.
Consulter l’intégralité des résultats de l’étude

Ajouter un commentaire sur le site