Signature du Contrat de plan Etat-Région Poitou-Charentes

Formation tout au long de la vie

Signature du Contrat de plan Etat-Région Poitou-Charentes

Le Contrat de plan Etat-Région (CPER) 2015-2020 a été signé le 4 mai 2015, en présence de Manuel Valls et de Ségolène Royal. Les engagements financiers (1,2 milliards d’Euros), significativement en hausse par rapport au CPER précédent, et les priorités d’investissements marquent la volonté des signataires de relancer l’activité et l’emploi dans la région et de fédérer les collectivités territoriales autours de projets structurants favorables à l’emploi et la cohésion sociale.

Aussi l’emploi est une priorité transversale aux six thématiques couvertes par le CPER : la mobilité multimodale ; l’enseignement supérieur, la recherche et l'innovation ; la transition écologique et énergétique ; la couverture du territoire en très haut débit et le développement des usages du numérique ; les filières d'avenir et l'usine du futur ; le développement des territoires.

Le contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles sera articulé au CPER.

La structuration des filières économiques est en cours et une veille doit être organisée sur la gestion des ressources humaines pour démultiplier les offres d’emploi, en particulier dans les secteurs suivants : Image et industrie créative, Mécatronique, Assurances, Bois, Nautisme, Nutrition-santé/agroalimentaire, Economie de la connaissance (recherche et formation), Bio-santé et Aéronautique, ainsi que le développement des énergies renouvelables et la maîtrise de l’énergie. D’autres filières d’avenir seront aussi soutenues.

La formation professionnelle est inscrite comme l’un des meilleurs garants du développement économique et de l’insertion durable dans l’emploi des actifs, au vu des évolutions économiques, démographiques et sociales de la région. A ce titre, les objectifs du CPER sont d’améliorer les diagnostics territoriaux et sectoriels, d’accompagner la réforme du service public de l’orientation, l’information sur les formations et la professionnalisation des opérateurs emploi-formation, de contribuer à la sécurisation des parcours professionnels, et à l’anticipation des mutations économiques. L’ARFTLV bénéficiera de financements pour concourir à la réalisation de ces objectifs.

L’Etat et la Région ont convenu d’accompagner les entreprises sur les axes de développement économique de la région afin de faire évoluer les compétences des salariés et de faciliter le transfert de compétences entre filières. Leurs financements faciliteront l’accès et le retour à l’emploi des jeunes, des chômeurs de longue durée, des personnes peu ou pas qualifiées et des travailleurs handicapés. Ils viseront aussi à fluidifier le marché du travail local, en particulier dans les métiers des secteurs porteurs.
Le soutien à l’innovation conduira aussi à anticiper l’évolution des besoins des entreprises en termes d’emploi et de compétence. L’Etat et la Région faciliteront l’orientation et la reconversion des actifs vers les métiers et secteurs en développement, avec notamment la mise en place de projets de gestion territoriale des emplois et compétences.

Le CPER permettra parallèlement d’accompagner les projets touristiques structurants et le développement économique des zones en reconversion industrielles ou en forte tension socio-économique (La Rochefoucauld, Cerizay, Châtellerault, Angoulême, Cognac...).

A noter enfin au titre des actions prioritaires du CPER la lutte contre le décrochage scolaire et l’illettrisme ainsi que l’élargissement et la diversification des choix professionnels.

Consulter le texte du Contrat de Plan 2015-2020 et le dossier de presse

Ajouter un commentaire sur le site